Newsletter :


De l'Oral à l'écrit, le dialogue à travers les genres romanesque et théâtral - Corinne DENOYELLE

De l'Oral à l'écrit, le dialogue à travers les genres romanesque et théâtral - Corinne DENOYELLE
Prix : 33,00 €
Disponible

Total :

Choix non disponible

Le dialogue narratif est depuis Platon considéré comme un morceau de dialogue théâtral déposé dans les creux d’une narration. Au Moyen Âge particulièrement, où tout récit transite par la voix vive, on considère régulièrement les romans comme du théâtre enveloppé d’une narration : les dialogues littéraires sont d’abord du langage transcrit imitant la parole dans l’écriture, puis du langage oralisé, texte écrit prononcé à voix haute par le jongleur ou l’acteur. Que se passe-t-il quand la voix des personnages se glisse dans celle d’un conteur plutôt que dans celle d’un acteur ? L’oralité s’exprime-t-elle de manière identique dans les lectures en public et sur les tréteaux du théâtre ?

Cet ouvrage regroupe les contributions des meilleurs spécialistes réunis à l’Université de Toronto en juin 2011 pour évoquer le rapport entre textualisation et oralité. Les questions abordées montrent le traitement que chaque type de texte fait du dialogue, depuis le manuscrit jusqu’à sa performance orale, interrogeant sa fonction dramatique et discutant la notion de genre en pleine configuration.

corinne DenoyelleCorinne Denoyelle est professeure agrégée à l’Université de Toronto. Spécialiste des dialogues romanesques, elle a publié La Poétique du dialogue médiéval en 2010. Sa recherche principale porte sur les formes complexes de dialogues dans la littérature médiévale narrative dans une démarche conjuguant linguistique, pragmatique et littérature.
isbn 9782868782991

 

Table des matières

1.     Corinne Denoyelle

Ouverture

2.     Evelyn BirgeVitz, (New York University)

«Theatricality and its limits : Dialogue and the art of the storyteller in the romances of Chrétien de Troyes »

3.     Chantal Connochie-Bourgne (Université de Provence)

« Ce que la forme dialoguée fait au traité didactique : le cas du Placides et Timeo»

4.     Frank Brandsma (Universiteit van Utrecht)

« Doing Dialogue : the Middle Dutch Lancelot translators and corrector at work. »

5.     Francis Gingras (Université de Montréal)

« Mettre en scène ou en page : les marques du dialogue dans la tradition manuscrite de quelques fabliaux »

6.     Jelle Koopmans (Université d’Amesterdam)

« Dialogue et jeu — dialogue et mise en scène »

7.     Michel Rousse (Université de Rennes-Haute Bretagne)

« Le dialogue : du théâtre au fabliau »

8.     Denis Hüe (Université de Rennes II-Haute Bretagne)

« Autour de l’Advocacie Notre Dame, de la narration à la dramatisation »

9.     MadeleineJeay (Université MacMaster)

« La Violence de la métaphore. Ou comment ne pas se faire comprendre »

10.  Dorothea Kullmann (Université de Toronto)

« Défier l’autorité. Le conflit avec le seigneur dans l’épopée, le roman et le drame »

11.  Michèle Gally (Université de Provence/CNRS)

« ‘Jeu’ contre ‘récit’ ? Autour des ‘jeux’ arrageois »

12.  IsabelleArseneau (Université McGill)

« Chanter pour ne rien dire : L’inefficacité de la parole lyrique dans Le Roman de la Violette et sa mise en prose »

13.  Pierre Kunstmann (Université d’Ottawa)

« Les dialogues dans les Miracles de Notre Dame narratifs et dramatiques »

14.  Chris Piuma (Université de Toronto)

« ‘Co que pus ma parech belh” Language, Dialogue, and Utopia in Guillem de Torroella’s La Faula »

15.  Juliette Valcke (Université de Mount Saint Vincent)

« De l’intermède comique à la leçon de morale Polyvalence des dialogues des vignerons dans le théâtre de la Mère Folle de Dijon »

16.  Evelyne Oppermann-Marsaux (Université de la Sorbonne Nouvelle)

« Interjections et représentation de l’oralité : l’exemple de fictions romanesques et de fictions dramatiques en moyen français »

17.  Mario Longtin (Université de Western Ontario)

« Chœur à chœur : le Mystère de sainte Barbe en cinq journées et le roman médiéval »

18.  Corinne Denoyelle (Université de Toronto)

« La construction des dialogues à plusieurs personnages au théâtre »

Index

Biographies des contributeurs


Description

Les auteurs

Isabelle Arseneau

Isabelle Arseneau est professeur de littérature française du Moyen Âge à l’Université McGill (Montréal, Canada). Elle vient de faire paraître un ouvrage intitulé Parodie et merveilleux dans le roman réaliste (xiiie)aux éditions Classiques Garnier. Elle a aussi dirigé un numéro de la revue Études françaises (Faute de style. En quête du pastiche médiéval, 2010) et a codirigé la publication des Actes du xiiiecongrès de la Société internationale de littérature courtoise (Cultures courtoises en mouvement, 2011).

Frank Brandsma

Frank Brandsma (1960) is Associate professor in Comparative Literature (Middle Ages) at Utrecht University. He teaches medieval (Arthurian) literature classes and co-ordinates the programme in Language and Culture Studies. He studies the innovations in storytelling around 1200, in verse and prose romances, focusing on the presentation of direct discourse, the transfer of emotions, and the narrative technique of interlace.

Chantal Connochie-Bourgne

Chantal Connochie-Bourgne est professeur émérite de l’Université d’Aix-Marseille. Ses travaux portent essentiellement sur la littérature didactique du Moyen Âge classique et sur ses relations avec la littérature narrative. Sa thèse d’État, encore inédite, est consacrée à l’Image du monde de Gossuin de Metz (1245). Elle a publié récemment : « Au temps des sommes, quelques recueils de textes didactiques », Le Recueil au Moyen Âge. Le Moyen Âge central,Turnhout, Brepols, 2010 ; «Translatio studii: la circulation exemplaire du Livre de Sydrach», dans Carlos F. Clamote Carreto (dir.), Lores te metras en la voie… Mobilité et littérature au Moyen Âge. Formes, enjeux et significations, Lisbonne, Universidade Aberta, 2011.

Corinne Denoyelle

Corinne Denoyelle est professeure agrégée à l’Université de Toronto depuis 2008. Spécialiste des dialogues romanesques, elle a publié La Poétique du dialogue médiéval aux Presses Universitaires de Rennes en 2010 et, en collaboration avec Nathalie Bragantini, Cent verbes conjugués en français médiéval chez A. Colin, 2012. Sa recherche principale porte sur les formes complexes de dialogues à plusieurs personnages dans la littérature médiévale narrative dans une démarche au carrefour entre linguistique pragmatique et littérature.

Michèle Gally

Professeur de littérature médiévale à l’université de Provence, Michèle Gally est spécialiste de la lyrique et du discours amoureux médiéval (L’Intelligence de l’amour. Arts d’aimer et poésie, CNRS Éditions, 2005), et travaille aussi sur les « arts poétiques » (Oc, oïl, si. Les langues de la poésie entre grammaire et musique, Fayard, 2010) ainsi que sur diverses formes de « théâtralité ». Son deuxième champ de recherche porte sur les réécritures de la matière médiévale poétique et fictionnelle au xxe-xxie siècles et, actuellement sur le médiéval et la scène contemporaine. Elle est à ce titre présidente de l’association savante « Modernités Médiévales ».

Francis Gingras

Francis Gingras est professeur au Département d’études françaises de l’université de Montréal. Ses recherches portent sur le développement de la forme romanesque entre le xie et le xiiie siècle. Il a publié Érotisme et merveilles dans le récit français des xiie et xiiie siècles (Paris, Champion, 2002) et Le Bâtard conquérant : essor et expansion du genre romanesque au Moyen Âge (Paris, Champion, 2011).

Denis Hüe

Denis Hüe (Université de Rennes ii) a travaillé sur la poésie des Puys de Rouen et sur la vie littéraire urbaine. Il est spécialiste de lyrique (en particulier de poésie mariale) et s’intéresse à l’encyclopédisme. Il a publié entre autres La Poésie Palinodique à Rouen, 1486-1550 (Paris, Champion, 2002) et Rémanences. Mémoire de la forme dans la littérature médiévale, (Paris, Champion, 2010)

Madeleine Jeay

Madeleine Jeay est professeure émérite au Département de français de l’Université McMaster. Son travail sur les Évangiles des Quenouilles l’a portée vers une approche pluridisciplinaire et une réflexion sur les liens entre littérature et ethnographie : Donner la parole. L’histoire cadre dans les recueils de nouvelles des xve-xviesiècles, (Montréal, Ceres, 1992). Ses recherches sur la fonction des topos dans la littérature d’Ancien Régime, dans le cadre de la Sator (Société pour l’analyse de la topique romanesque) ont conduit à un livre sur l’usage des listes, Le Commerce des mots. L’usage des listes dans la littérature médiévale (xiie-xvesiècles), (Genève, Droz, 2006.)

Jelle Koopmans

Jelle Koopmans (Université d’Amsterdam) a publié des éditions de textes dramatiques de la fin du Moyen Âge : Recueil de sermons joyeux (Genève, 1988),Condamnation de banquet (Genève, 1991),Mystère de Saint Rémi (Genève, 1997),Recueil de Florence (Orléans, 2011). En ce moment, il dirige le projet « Droit et théâtre (1200-1650) » (NWO). Il est membre de l’Académie royale des arts et des sciences (KNAW).

Dorothea Kullmann

Dorothea Kullmann est docteur de l'Université de Göttingen où elle a soutenu sa thèse : « La parenté dans la poésie épique. Études sur les chansons de geste et les romans français du xiie siècle » (Verwandtschaft in epischer Dichtung. Untersuchungen zu den französischen chansons de geste und Romanen des 12. Jahrhunderts, Tübingen: Niemeyer, 1992). En 1998, elle a obtenu l'« habilitation » avec un livre sur le roman français du xixe siècle (Description. Theorie und Praxis der Beschreibung von Chateaubriand bis Zola, Heidelberg: Winter 2004). Elle est, depuis 2005, professeur agrégé de français et d'études médiévales à l'Université de Toronto. Spécialiste de la chanson de geste française et occitane, elle a travaillé aussi dans d'autres domaines des littératures romanes médiévales et modernes.

Pierre Kunstmann

Pierre Kunstmann, agrégé de grammaire et docteur d’État. Sa carrière universitaire (Université d’Ottawa) a commencé par la publication de textes médiévaux. Elle s’est ensuite orientée vers la linguistique diachronique. L’auteur s’attache maintenant aux possibilités offertes par l’électronique et la diffusion sur le Web pour présenter sous un jour nouveau les textes médiévaux. Il dirige le Dictionnaire Électronique de Chrétien de Troyes.

Mario Longtin

Mario Longtin est professeur agrégé au département d'études françaises à l'université Western Ontario. Il s'intéresse particulièrement à l'histoire du théâtre ainsi qu'à la transmission des textes dramatiques (manuscrits et imprimés).  Il édite le Mystère de Sainte Barbe en cinq journées en collaboration avec Jacques Lemaire et Laurent Brun aux éditions Paradigme. Son nom est associé aux mélanges offert à Graham Runnalls et à Alan Hindley. Sa réflexion théorique s'accompagne d'une recherche pratique; il dirige la troupe de théâtre L'On donne dans le Sud-Ouest de l'Ontario. Mario Longtin est depuis peu directeur de la revue Research On Medieval and Renaissance Drama.

Evelyne Oppermann-Marsaux

Evelyne Oppermann-Marsaux enseigne à l’ Université de la Sorbonne- Nouvelle — Paris III. Ses recherches portent sur la question de l’oral représenté en français médiéval à travers l’étude du discours rapporté et elle étudie en particulier le développement, en diachronie du français, de différentes interjections, considérées alors comme des marqueurs discursifs. Parmi ses publications, on compte la coordination de deux ouvrages en 2012 :  Le Changement en français. Études de linguistique diachronique, Peter Lang (en collaboration avec C. Guillot, B. Combettes, A. Lavrentiev et S. Prévost) et L’Hétérogène à l’œuvre dans les langues et les discours. Hommage à Jacqueline Authier-Revuz, Limoges, Lambert-Lucas (en collaboration avec S. Branca-Rosoff, C. Doquet, J. Lefebvre, S. Pétillon et F. Sitri).

Chris Piuma

Chris Piuma is a doctoral candidate at the University of Toronto. His work looks at multilingualism in medieval texts and manuscripts from lands associated with the Crown of Aragon for evidence of the creative employment of the materiality of language. His thesis, entitled Lenguage estrany: The Poetics and Pleasures of Multilingualism in the Crown of Aragon, should be finished in 2014.His article, « Anticipatory Plagiarism and the Ex Post Facto Garde », will appear in a forthcoming issue of Postmedieval

Michel Rousse

Michel Rousse est professeur émérite de l’Université de Rennes ii. Spécialiste de la farce, il a publié La Scène et les trétaux. Le théâtre de la farce au Moyen Âge, (Orléans, Paradigme, 2004) contribution importante à toute la recherche actuelle sur le théâtre comique. Il a également édité la Farce de Maître Pathelin (Folio) et plusieurs romans de Chrétien de Troyes (GF)

Juliette Valcke

Juliette Valcke est professeure à l’Université Mount Saint Vincent, à Halifax, où elle poursuit des recherches sur les langues régionales utilisées à des fins identitaires en littérature. Elle travaille également depuis plusieurs années sur le corpus théâtral franco-bourguignon de la Mère Folle de Dijon (xvie – xviie s.) dont elle a publié l’édition critique aux Éditions Paradigme en 2012.

Evelyn BirgeVitz

Timmie (Evelyn Birge) Vitz is professor at New York University. Her current research bears largely on issues related to the performance of medieval works. Her most recent books are: Performing Medieval Narrative (Cambridge, D.S. Brewer, 2005) and Orality and Performance in Early French Romance (Cambridge, D.S. Brewer, 1999). Author of a large number of articles such as   “Bringing Medieval Stories to Life Digitally,”(for conference on “The Digital World of Art History,” Princeton University, Index of Christian Art, July 2012) and  “Tales with Guts: A ‘Rasic’ Esthetic in French Medieval Storytelling,” (TDR [The Drama Review], 52:4, Winter 2008, pp. 145-173) ; she also co-direct two performance websites: « Performing Medieval Narrative Today: A Video Showcase » (www.nyu.edu/pmnt) and « Arthurian Legend Performed » (http://vimeo.com/ArthurPerform )

9782868782991



Détails
EtatNeuf
RéférenceM80
EAN9782868782991
ISBN9782868782991
Poids0.43 kg