Newsletter :


Passerelles en poésie

La collection Passerelles en poésie dirigée par Yves AVRIL se propose de faire connaître au public français des poètes du monde entier, connus dans leur pays mais peu ou mal connus en France.

— Les poésies, qu’il s’agisse d’un recueil conçu par le poète lui-même ou d’œuvres choisies par l’éditeur et traducteur français, seront publiées en version bilingue (page de gauche : langue originale ; page de droite : version française).

— Le volume de 96 pages comprendra également deux courtes introductions, l’une venant d’un compatriote de l’auteur, l’autre du traducteur ou d’un écrivain français.


Résultats 1 - 12 sur 12

Jaan KAPLINSKI - Raske on kergeks saada / Difficile de devenir léger
Jaan KAPLINSKI - Raske on kergeks saada / Difficile de devenir léger

Estonie
Lauréat 2016 du Prix Européen de Littérature

Le jury a également souhaité mettre à l'honneur par ce prix le travail de traduction d'Antoine Chalvin, salué pour avoir "donné une voix française à l'œuvre de Jaan Kaplinski et pour son inlassable travail au service de la littérature estonienne".

passerelles en poésie


Basilio BELLIARD - Sueños isleños / Rêves insulaires
Basilio BELLIARD - Sueños isleños / Rêves insulaires

Sueños isleños/Rêves insulaires est la première anthologie poétique bilingue espagnol/français de Basilio Belliard ; elle aspire à ouvrir une nouvelle fenêtre sur la République Dominicaine grâce à cet artiste qui a remporté en 2002 le Prix national de Poésie.

« Nul n’est plus solitaire qu’un insulaire » écrit ce poète avant d’ajouter : « L’insulaire se nourrit d’espace : il a soif de voyages et d’envols. Il naît avec des ailes et porte en son cœur une barque. » (« Isla al aire » / « Île en l’air »). Ces réflexions peuvent sans nul doute s’appliquer à leur auteur. Ses poèmes sont de petits tableaux dans lesquels s’invite souvent la mer des Caraïbes, silencieuse, déchaînée, lieu de naufrages ou métaphore de la femme désirée.

Son œuvre explore l’espace clos de l’île, sa beauté, ses sens, son rythme tout en dépassant constamment ses limites et en construisant des ponts vers d’autres territoires rêvés. Les textes sont simples, humbles, sensuels. Les poèmes en prose placés, sous l’égide de Baudelaire : « Sois toujours poète, même en prose » troublent les frontières des genres. Certains ont de clairs échos autobiographiques. Basilio Belliard y revient sur sa vocation de poète qu’il relie à l’enfance, au rêve, au doute, à l’angoisse, à un labeur peut-être vain mais sans cesse renouvelé, à un métier de sable, selon sa propre expression.

Ce recueil bilingue de poèmes est précédé de deux introductions :
La première est de Rafael Courtoisie, écrivain uruguayen. Né en 1958 à Montevideo, il est poète, essayiste, romancier et auteur de livres de contes et de nouvelles. Il a enseigné la littérature latinoaméricaine en Uruguay, aux États-Unis et en Angleterre. Il a reçu un grand nombre de prix et distinctions dans de nombreux pays et son oeuvre est publiée dans plusieurs langues.
La seconde est de Catherine Pélage, membre associé au CRIMIC (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains), maître de conférences à l’Université d’Orléans et traductrice des poèmes publiés dans cette anthologie.

Un poème extrait de l’anthologie :
Línea en espiral
(du recueil Piel del aire, 2011)
Tan redondo el mar
y tan abierto
caracol que silencia
tan sonoro en breve oído
línea en espiral
que ondula y naufraga
azul y verde
arde la sombra
en el día entero
el mar se regodea
contonea y grita
y su grito caracolea
en los ríos
Ligne en spirale

*
Si ronde la mer
et si ouverte
coquille faisant silence
si sonore dans la brève écoute
ligne en spirale
qui ondule et naufrage
bleue et verte
l’ombre s’embrase
tout le jour
la mer jubile
se déhanche et crie
et son cri caracole
dans les rivières


JAIME SILES - Actes de parole / Actos de habla
JAIME SILES - Actes de parole / Actos de habla
Traducteur : Henry Gil (professeur des universités à Marne la Vallée)
Préface de Françoise Morcillo