Newsletter :


HUE Denis

Collection Medievalia.

Professeur à l'Université de Rennes 2 depuis 1997. Thèse de 3e cycle sur les poésies diverses de Jean Meschinot, (dir. D. Poirion, Paris IV, 1985). Thèse d'État sur La Poésie palinodique à Rouen, 1486-1550 (dir. E. Baumgartner, 1996). Axes de recherche principaux : poésie palinodique rouennaise, encyclopédisme médiéval, littérature épique et poésie lyrique. Président de l'Association Diderot, l'encyclopédisme & autres...  

Le Moyen Âge est une réalité européenne ; jamais dans l’histoire de l’humanité, de l’Atlantique à l’Oural, on n’aura autant partagé la même foi, les mêmes valeurs, les mêmes conditions économiques. Grandies à l’ombre des châteaux et des couvents, les villes commencent à s’imposer au XIIe siècle, pour cristalliser de nouvelles formes de savoir, d’art et de techniques, toujours irriguées par les grands voyages de commerce et de pèlerinage qui mènent les hommes de l’Islam à la Scandinavie, de l’Irlande au mont Cassin, de l’Égypte à l’Angleterre.

Sur mille ans, du VIe au XVIe siècle, trois langues se forment à l’écriture, transmettant tout le savoir et toute la foi du monde, le latin, tout l’amour et tout le raffinement de la Méditerranée, les langues d’Oc, toute l’épopée et la rêverie du monde arthurien : les langues d’Oïl. Mais on parle gallois dans les cours d’Oc, et français (champenois) dans les châteaux allemands.

Les troubadours côtoient le monde musulman et les chansons de geste vont  jusqu’en Islande. Trois lieux de culture, trois langues : mais un carrefour constant entre l’Antiquité, l’imaginaire et la philosophie, où théologie, médecine, droit, technique trouvent à se transmettre et souvent à se mettre en forme.

Étudier le Moyen Âge, c’est très exactement étudier les racines d’aujourd’hui ; découvrir la littérature médiévale, c’est découvrir des textes jeunes et pleins de sève, qui ouvrent la tradition dont nous voyons les rameaux tardifs.



Résultats 1 - 2 sur 2