Newsletter :


La Scène et les tréteaux : le théâtre de la farce au Moyen Age - Michel ROUSSE

La Scène et les tréteaux : le théâtre de la farce au Moyen Age - Michel ROUSSE
Prix : 36,00 €
Disponible
Total :


Description

Regroupe des articles de Michel Rousse sur l'étude de la farce médiévale, de sa genèse à son expansion. Son enquête porte sur l'espace du jeu, le théâtre de clercs et celui des jongleurs, les temps et lieux du théatre dans la cité ainsi que sur les farces, jeux et ébats.

Michel Rousse n’oublie jamais que si le texte est, s’agissant du théâtre, la source d’information la plus riche sur un art dont nous ignorons l’essentiel, il est la résultante de multiples facteurs : un auteur, mais tout autant des acteurs, un dispositif scénique, un public dont les habitudes et les traditions commandent par avance le tracé de l’oeuvre.
Ainsi Michel Rousse a-t-il réussi à retracer la genèse de la farce et à présenter un panorama complet du genre pendant sa période d’expansion : public, composition du spectacle, mise en scène, jeu, acteurs, troupes, répertoires...
Ce qui suppose des qualités et des connaissances d’historien, de folkloriste, de critique littéraire, de philologue, et d’homme de théâtre, qu’il met au service d’une scrupuleuse honnêteté scientifique.
J. Dufournet

Table des matières
L’espace du jeu
De la scena médiévale à l’espace de la commedia dell’arte
Propositions sur le théâtre profane avant la farce
Fonction du dispositif théâtral dans la genèse de la farce
L’espace scénique des farces
Théâtre de clercs, théâtre de jongleurs
Le Babio, le dialogue et le jeu de théâtre
Le Jeu de saint Nicolas : du clerc au jongleur
L’Acteur au Moyen Âge, Xe-XIIIe siècles : vers l’intériorisation du jeu
Temps et lieux, le théâtre dans la cité
Le Jeu de la feuillée et les coutumes du cycle de mai
Le dénombrement du fief de la jonglerie à Beauvais
Angers et le théâtre profane médiéval
Mystères et farces à la fin du Moyen Âge : problèmes de théâtre populaire
Farces, jeux et ébats
Les objets facétieux dans les farces françaises des XVe et XVIe siècles
Estormi ou l’empreinte du castelet
Jongleries dans le théâtre des mystères
La farce, le conte et la chanson
Les chansons dans les farces

« Et de scenos, qui signifie ombre, tire son nom cette scena ; scene signifie, ombre, et scena, abri d’ombre, lieu ombragé dans le théâtre et recouvert de rideaux, pareil aux échoppes des marchands qui sont entourées de rideaux ou de tentures. Et d’après cela, scena peut venir de scenos qui signifie maison ; dans cet abri d’ombre se cachaient des acteurs masqués. » PISE Hugo de, Magnae derivationes.



Détails
EtatNeuf
RéférenceM50
EAN9782868782441
Poids0.38 kg